Questions? +1 (202) 335-3939 Login
Trusted News Since 1995
A service for global professionals · Wednesday, April 14, 2021 · 538,582,041 Articles · 3+ Million Readers

Journée internationale des femmes: l’ONUDC et Écoutez d’abord appellent à l’égalité des sexes et l’équité sociale

Maria Melchior (l'INSERM)

La science de l’éveil

Laura d'Arrigo (MILDECA)

L’initiative Écoutez d’abord de l’Office des Nations unies contre la drogue & le crime célèbre la lutte des femmes pour la parité en créant de nouveaux outils.

Toutes les politiques qui encouragent l’implication des pères dans l’éducation des enfants peuvent faire évoluer la dynamique familiale et favoriser l’équilibre des enfants. ”
— Maria Melchior (l'INSERM)
PARIS, LA FRANCE, March 4, 2021 /EINPresswire.com/ -- La Journée internationale des femmes a pour origine le combat des ouvrières qui ont mené des grèves pour obtenir de meilleures conditions de travail, mettre fin aux discriminations dans les usines textiles et obtenir le droit de vote. Ces célébrations ont d’abord émergé aux États-Unis et en Europe. Cette année, pour marquer cette journée, les experts de l’ONUDC/Écoutez d’abord appellent au respect de la parité entre les femmes et les hommes pour l’accomplissement des tâches domestiques , condition essentielle à un monde plus juste pour les femmes comme pour les enfants. En cette période de pandémie de Covid-19 qui oblige parents et enfants à rester chez eux, certaines difficultés sont amplifiées, surtout dans les familles vulnérables.

Maria Melchior est directrice de recherche à l'Institut d'épidémiologie et de santé publique Pierre Louis de l’INSERM/Sorbonne Université à Paris et elle est conseillère de l’ONUDC. « Nous savons que nombre de problèmes en matière d’abus de substances et de santé mentale commencent tôt dans la vie et que les enfants issus de milieux défavorisés sont plus à risque. Ces problèmes ont aussi des répercussions sur leur éducation et sur leur statut socio-économique à long terme. De plus en plus de jeunes femmes sont aussi susceptibles de consommer des substances, et celles qui en consomment sont souvent celles qui ont dû affronter de multiples difficultés au cours de leur vie, soit elles ont été victimes de violences ou soit elles souffrent de difficultés psychologiques. »

Elle note que des solutions pratiques peuvent réduire ces risques. La science nous montre en effet que la pratique d’activités récréatives réduit les risques d’inattention, d’hyperactivité, de défiance, d’agressivité et de consommation de drogues. Sur ce terrain, les hommes peuvent jouer un vrai rôle en faveur de l’égalité des sexes et l’équité sociale.

« Des recherches approfondies démontrent que les activités récréatives positives de l’enfance et de l’adolescence sont associées à un moindre risque d’usage de substance et de problèmes de santé mentale, » précise-t-elle. « Mais mettre en place des activités positives pour les enfants n’est pas seulement le job des femmes, c’est le job de toute la famille. Toutes les politiques qui encouragent l’implication des pères dans l’éducation des enfants peuvent faire évoluer la dynamique familiale et favoriser l’équilibre des enfants. »

Laura d’Arrigo est la conseillère diplomatique de la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et le conduites addictives auprès du gouvernement français qui soutient Écoutez d’abord, le programme novateur mis en oeuvre par l’ONUDC. Elle explique : « La pandémie a changé notre mode de vie de multiples façons. Beaucoup de jeunes ne peuvent plus aller à l’école et sont donc privés de l’accès à l’éducation, mais aussi de vie sociale. Dans ce contexte particulier, l’écoute entre les membres de la famille est d’autant plus importante. »

Dans cet esprit, Écoutez d’abord est une initiative fondée sur les études scientifiques qui a pour objectif de favoriser le bien-être des enfants et des jeunes, de leurs familles et de leurs communautés. Elle démontre que l’écoute bienveillante des enfants et des jeunes est la première étape pour les aider à grandir en bonne santé et en sécurité. Elle encourage les comportements positifs des enfants et leurs capacités à s’occuper par eux-mêmes, surtout en cette période compliquée. Laura d’Arrigo note : « Les données scientifiques montrent que l’acquisition des compétences nécessaires dans la vie courante, comme l’autonomie intellectuelle, l’estime de soi, l’esprit critique et la capacité de résister aux pressions de ses pairs s’avère être la prévention la plus efficace des comportements à risque. Ces compétences psychosociales améliorent aussi les résultats scolaires et le climat qui règne au sein des classes. C’est pourquoi la France est fermement engagée dans la promotion de ces compétences psychosociales au niveau national et international. »

A cette fin, l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) dans le cadre de sa campagne Écoutez d’abord lance La science de l’éveil, sa nouvelle vidéo destinée aux parents, aux enseignants, aux professionnels de la santé et de la prévention pour aider tous les enfants à travers le monde à grandir dans un climat bienveillant propice à leur épanouissement.

Toute la documentation, y compris les ressources scientifiques et les infographies , est disponible en français, en anglais et en espagnol pour les parents et les soignants sur https://www.unodc.org/unodc/fr/listen-first/the-science-of-keeping-busy.html

Pour voir la nouvelle vidéo réalisée par Ethan Films, cliquez sur ce lien YouTube :
https://www.youtube.com/watch?v=8aOkSF8ZHT8&feature=emb_logo

Pour tout autre matériel visuel ou demande d’interview avec Elizabeth Mattfeld, responsable du programme de l’ONUDC, veuillez contacter : elizabeth.mattfeld@un.org

Pour lire l’intégralité des interviews citées dans cet article, visitez : www.unodc.org/unodc/fr/listen-first/

Elizabeth Mattfeld
UNODC
+43 699 14598752
email us here

La science de l’éveil

Powered by EIN Presswire


EIN Presswire does not exercise editorial control over third-party content provided, uploaded, published, or distributed by users of EIN Presswire. We are a distributor, not a publisher, of 3rd party content. Such content may contain the views, opinions, statements, offers, and other material of the respective users, suppliers, participants, or authors.

Submit your press release